Créer un site internet

Les symptômes qui peuvent faire penser à une maladie trophoblastique

Symptômes les plus fréquemment recontrés 

 

- Nausées

- Vomissements

- Saignements vaginaux ( métrorragies; peut être de couleurs foncées ou rosées)

- ventre qui semble avoir pris de l'ampleur 

autres symptômes: 

- douleurs dans la région pelvienne

- hausse de tension ( hypertension) 

.....

Signes cliniques
 

 

Hormone de grossesse:
- élévation significative des beta-hcg, qui deviennent hors normes ( parfois ce signe n'est pas rencontré et c'est même tout l'inverse en début de grossessse, il est déjà arrivé qu'un taux évolue doucement au tout début)

A l'échographie:
- utérus qui est anormalement gros par rapport à la date de début de grossesse

- absence d'embryon,  embryon/ foetus qui a arrêté son développement ou a un retard dans le développement par rapport à la date théorique du début de grossesse.

- présence de multiples kystes, vision de "tempête de neige" à l'écran
 

Votre médecin ou vous, avez un doute?

Votre grossesse évolue, et continue d'évoluer; vous êtes bien suivie. Votre praticien vous proposera un suivi plus régulier avec échographie et prise de sang.

L'échographie est l'outil qui permet au médecin de poser un premier avis ou un diagnostic mais une maladie trophoblastique est confirmée par l'analyse du produit de curetage/ du placenta.

Votre médecin observe, analyse et jugera au fil des rendez-vous si il y a une nécessité à interrompre la grossesse (pour toutes les raisons qui ont été citées précèdemment dans les signes cliniques) 

Si c'est bien cela, qu'est ce qui va se passer?

Votre médecin, organisera votre hospitalisation au plus vite ( car une maladie trophoblastique même si chez la majorité est bénigne, il y a un risque faible d'évolution en malignité) pour une aspiration/ curetage ou IMG.

Une fois l'aspiration faite, le produit de l'aspiration partira en analyse, il faut compter environ 3 à 4 semaines pour avoir les résultats. Si le résultat confirme une maladie trophoblastique/ grossesse molaire / môle hydatiforme, votre gynécologue fera les démarches pour que vous soyez enregistrée au centre de référence de Lyon qui référencie les maladies trophoblastiques.
Le centre a pour but de suivre les personnes concernées, les surveillances, les traitements si besoin, en collaboration avec votre gynécologue et participe activement aux recherches sur ces maladies rares.

L'analyse du produit du curetage identifiera le type de môle et selon le type, la surveillance sera différente.

En résumé:

Une première analyse se fait au niveau de votre hôpital qui vous a pris en charge, puis selon, les recommandations données par le Centre de Référence, votre hôpital enverra le produit de curetage pour une 2ème lecture au Centre de Référence de Lyon (si la 1ere analayse confirme une môle hydatiforme ou tumeur trophoblastique).
Le Centre suivra  en parallèle ,également votre dossier et vos résultats de B-HCG jusqu'à la fin de la surveillance. Vous recevrez un courrier de leur part dès réception de votre dossier et vous donnera des explications et la conduite à tenir.


C'est un moment douloureux. C'est un événement triste dans la vie d'une femme, d'un couple. Chaque personne ressent des émotions différentes face à cette perte et c'est normal. Entourez-vous, n'hésitez pas à contacter un professionnel ou l'Association. Mettre des mots sur les maux, fait beaucoup de bien. 
Les informations contenues sur ce site ne remplacent pas une consultation avec un médecin. Pour obtenir les coordonnées d’un spécialiste , contactez-nous.

Ajouter un commentaire